En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.
Thérapeute Énergétique – Magnétisme – Hypnose – Médium
 

Mon Histoire 7


Ton histoire est celle que tu veux qu’elle soit. Rien d’autre.
Alors quand malgré moi, je l’entends pleurer, je sais que c’est une question de vibration.
Il pleure, ou c’est peut-être moi qui pleure, tout simplement parce que nous n’avons pas la même vibration à cet instant (enfant, mari, femme, famille, amis)…
Il pleure son mon épaule, il sait donc. La séparation est imminente. C’était un rêve. Nuit agitée… et il est effectivement parti peu après… dans la réalité…
J’étais à table… avec mes parents, un déjeuner de famille… odieux ce déjeuner, maman me regardait d’un œil dédaigneux, comme dans la réalité… pas d’amour là-dedans, pas d’amour, dans le rêve, celui qui va partir pleure, justement parce qu’il m’aime, c’est le comble ! Sauf que dans la réalité, il ne pleure pas. Parce que dans la réalité il ne sait pas ce qu’il fait. Dans la réalité il fuit. Dans la réalité il est loin de son cœur.
Combien sont loin de leur cœur dans la réalité ?
Combien sont loin de ce que hurle leur cœur dans la réalité ?
Obnubilés que nous sommes par la raison, le raisonnable…
Où est l’amour dans le raisonnable ? Où est le cœur ?
Et dans la réalité, on me demande souvent « qu’est-ce que la spiritualité ? »
Eh bien je réponds que c’est le cœur. On est son cœur, normalement, donc on est uniquement spirituel.
Plus on est dans la raison qui pense, qui analyse et qui déchiquète, moins on est spirituel.
Le travail que tu fais sur toi, c’est celui-ci : travail de fourmi qui construit tout en déconstruisant.
Ton être profond RE-devient spirituel, dès qu’il arrête de suivre la tête. Mais va droit dans le cœur. Gros changement d’énergie en vérité.
la déconstruction, c’est désapprendre tout ce qu’on a mis tant de temps à t’inculquer.
On t’a façonné, condamné, ligoté, ordonné, dressé, éduqué, formé, modelé, fabriqué, pour que tu sois tout, sauf libre.
Les enfants sont libres. Mais on leur dit non dès le départ. Leur ego grandit très très vite. Et ils deviennent vite l’inverse de leur cœur.
Pour retrouver le Cœur, et donc retrouver sa spiritualité, il est nécessaire de se connaître. Alors il faut tout déconstruire. Tout désapprendre. Pour se re-trouver Soi-Même.
Au fond du cœur.
L’analyse psychothérapeutique m’y a bien aidée. Personnellement.
Parce que dans les rêves, le cœur réside, et dans leur analyse, on retrouve le cœur.
Je n’ai pas envie de revenir sur mon enfance, l’histoire est terminée, mais elle m’a façonnée comme je suis aujourd’hui.
Le pont entre l’ego et le cœur, c’est celui qui te guide, jour après jour.
Tous les évènements extérieurs qui t’entourent, tous sans exception, t’informent sur ton niveau vibratoire de l’instant. Ensuite, tu n’as plus qu’à suivre l’indication.
Tout ce qui t’arrive est le résultat du niveau vibratoire dans lequel tu nages, du sommeil agité qui produit un cauchemar, en passant par une plage au soleil chaud et doux, au sourire d’un passant, tout cela te signale dans l’instant ce que tu vibres et où tu en es. C’est aussi simple que cela.
À partir de là, les ruptures, les accidents, les pertes, les chagrins, la maladie sont un énorme champ vibratoire dans lequel nous baignons, et qui répond sans cesse à notre propre vibration.
« Ce n’est pas la vie qui t’arrive, c’est la vie qui te répond. »
Lorsque j’étais petite, je subissais.
Aujourd’hui, je peux dire que la responsabilité d’avoir choisi cette enfance m’incombe, car pour sortir de ces nœuds d’énergie, il faut se pardonner soi-même, et pardonner globalement. Donc le vivre, et le revivre, jusqu’au pardon final.
La vie ne sert qu’à cela.
Elle sert à reproduire sans cesse, vivre et revivre les mêmes situations, jusqu’à prendre conscience du niveau vibratoire dans lequel tu te situes.
J’ai voulu mourir 10 fois, 20 fois, et plus j’avançais dans ma vie, plus ça empirait ! même après mon divorce, je me suis retrouvée dans une situation encore pire ! pourquoi ? parce que j’étais submergée par l’inconscience.
La seule conscience qui soit, la « Vraie Conscience » aujourd’hui, c’est de savoir dans quelle vibration tu nages. À partir de là, tout change de l’intérieur. Et l’extérieur suit.
Je sais maintenant combien de dégâts sont causés tous les jours par la haine de soi.
La vibration de la haine de soi est très basse, et attire à elle de nombreux gouffres d’incompréhension.
Alors, en prenant seulement conscience de cela, on augmente sa vibration en s’aimant soi-même et en se pardonnant, tout en pardonnant le monde que l’on voit.
On en prend la responsabilité.
On arrête de la projeter sur Dieu. Tellement plus facile…
La clé de tout étant de ne jamais rien prendre personnellement.
Simple non ?


La suite de mon histoire...