En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.
Thérapeute Énergétique – Magnétisme – Hypnose – Médium

Mon Histoire 8


Un jour où j’allais voir ma psy, j’étais énervée et en retard, j’ai foncé dans les escaliers qui menaient à son cabinet, je me suis assise dans la salle d’attente pour retrouver mes esprits, et calmer mon cœur qui battait sans relâche, comme le fou en cage qu’il était à l’époque.
Lorsque qu’un moment plus tard, calmée, je me retrouvais face à elle, je ne savais pas ce que j’allais dire, à chaque fois c’est la surprise, et tu t’étonnes toi-même.
Voilà le souvenir qui refaisait surface, moi sur le grand balcon de l’appartement de mes parents, à Paris, la barricade en fer forgé, moi l’enjambant, pour monter mon beau cheval noir intrépide, du haut du 6ème étage, la vue superbe sur le Bois de Boulogne, et voilà je fonçais, j’ai vu maman en bas, son air catastrophé, et je me suis dit « voilà, elle va encore râler, pourtant elle adore son cheval, elle pourrait aimer le mien… » – je descends à toute vitesse, et me cache dans ma chambre.
Elle me retrouve… m’arrache à mon ours en peluche, j’avais 7 ans environ, me remet dehors et me dit furieusement, en me précipitant hurlante par dessus la rambarde, me tenant par les pieds et me secouant, la tête en bas « Tu en veux encore ?? C’est ça que tu veux, monter n’importe où sur n’importe quoi ? Tu veux que je te montre ?? » –  je regarde ma psy complètement impassible et compatissante devant ce souvenir qui revient tout d’un coup… Il y a un silence qui s’installe quelques secondes… Et elle me dit « elle aurait pu vous lâcher ».
« Vous étiez complètement à sa merci, elle aurait pu vous lâcher. »
C’est cela. Cela même, être à la merci de tes amours, dans la dépendance totale, on te tient tu comprends, on te tient, c’est rassurant d’une certaine manière… tu ne te connais pas, tu connais juste la violence et la force de celui qui te tient…
Tu apprends petit à petit à te tenir toute seule ensuite, en connaissant qui tu es, si tu le choisis. Car dans cette dépendance, entre les coups et les punitions, tu ne sais même pas qui tu es. Alors tu cherches ce que tu connais, et comme tu ne connais que la violence, tu te complais dedans, et pire, tu t’y crois en sécurité.
Alors aujourd’hui, si je partage tout ce que je suis avec mes patients et mes lecteurs, avec toutes les personnes avec qui je suis en interaction, de près ou de loin, avec tous mes amis, je commence un nouveau chapitre en cette année 2014, et je vois forcément des personnes que je croyais proches de moi qui s’éloignent. C’est drôle, des anciens amis reviennent, et des nouveaux s’en vont.
Je demande à Dieu de m’aider à continuer ce chemin commencé si difficilement, je Lui demande de me guider à ne pas regarder en arrière lorsque des gens que j’aime me tournent le dos, parce que Maintenant forcément, il n’y a plus de compromis à faire, entre Dieu et ce monde, je choisis Dieu.

Valérie Mautin – Janvier 2014